Macvin

18.00

Terroir : les coteaux adossés au plateau calcaire ont des sols assez complexes où se mêlent différentes marnes (bleues, grises, rouges, noires du lias moyen et supérieur), des argiles du trias et des éboulis calcaires. Ces marnes, associées à des éboulis de falaises du bajocien et des argiles du lias, constituent les meilleures terres à vigne du Jura.
Ce jeune vigneron talentueux et sympathique, sur Château-Chalon est en démarche de certification Bio, il est intéressant de le suivre dès maintenant

Catégorie:

Terroir : les coteaux adossés au plateau calcaire ont des sols assez complexes où se mêlent différentes marnes (bleues, grises, rouges, noires du lias moyen et supérieur), des argiles du trias et des éboulis calcaires. Ces marnes, associées à des éboulis de falaises du bajocien et des argiles du lias, constituent les meilleures terres à vigne du Jura
Il suffit de lire Bettane & Desseauve pour comprendre à quelle lignée de vignerons on a affaire !
« Domaine Courbet, côtes du Jura 1959, Nevy-sur-Seille
LE VIN : A en juger par le sublime 1959 ouvert lors de mon dernier voyage par Damien Courbet de Nevy sur Seille, et produit par son grand père Vichot-Girod qui fut un des plus éminents vignerons de sa génération, ils n’ont pas tort. Ce type de vin élevé sous voile comme un vin jaune mais un peu moins longtemps (trois à quatre ans au lieu de 6 ou 7) lui ressemble étonnamment après un long vieillissement, avec un somptueux bouquet complexe où le cuir et le musc ne cachent en rien les innombrables nuances de miel, de froment, d’agrumes, de curry, de noix à peine sèche, et surtout une ampleur de texture et une persistance qu’on ne retrouverait avec cette intensité que sur le plus grand des Hermitages blancs du même âge. J’ai retrouvé intactes les émotions de mes dégustations d’il y a vingt ans dans le caveau du regretté Henri Bouvret qui généreusement ouvrait tant d’extraordinaires flacons de sa collection pour marquer à vie la mémoire des jeunes amateurs et journalistes et leur faire comprendre le fossé qui existait entre le potentiel de terroirs extraordinaires et ce qu’en avait fait une génération de producteurs routiniers ou tout simplement incompétents. Dans le cas de la famille Courbet il n’y a rien à craindre de ce genre. Damien est en cours de conversion bio et de ses passages chez Olivier Merlin ou Olivier Zind-Humbrecht le sens du beau et du grand. On attendra avec impatience la mise en bouteille des superbes 2009 qui dorment encore sous leur voile. Et ses dernières mises de côtes du Jura vieilliront certainement avec la même autorité que ce prodigieux 1959.
18/20 »

Appellation

Macvin

Cépage

Chardonnay, Poulsard (Plousard), Savagnin (Naturé)

Contenance

75 cl

Couleur

Blanc

Domaine

De Courbet

Pays

Région

Jura

Type de Production

En cours de conversion Bio

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Macvin”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *